Guerre en Ukraine : l’impact sur la cha√ģne d’approvisionnement

La guerre en Ukraine dure depuis plus d’un an. Le conflit a entra√ģn√© une perturbation des cha√ģnes d’approvisionnement et des p√©nuries de mati√®res premi√®res. Les importations, autrefois fiables, √©tant devenues moins s√Ľres, chaque fabricant a d√Ľ r√©fl√©chir √† la meilleure fa√ßon d’assurer sa viabilit√© et sa durabilit√©. Elena Frandino, directrice g√©n√©rale de Sedamyl, nous fait part de ses r√©flexions sur l’impact de ce ph√©nom√®ne sur les fabricants de produits alimentaires et de boissons.

L’ann√©e derni√®re a √©t√© tr√®s difficile pour l’industrie britannique de l’alimentation et des boissons. Alors que nous venons de passer le cap des 12 mois d’invasion de l’Ukraine par la Russie, il est int√©ressant de comparer les performances actuelles du secteur √† celles qu’il affichait avant le d√©but du conflit, en f√©vrier 2022. L’impact de la guerre sur les march√©s alimentaires mondiaux a √©t√© s√©v√®re, car l’Ukraine – connue comme le grenier √† bl√© de l’Europe – figurait parmi les principaux exportateurs agricoles du monde avant la campagne non provoqu√©e de la Russie contre elle.

Le pays repr√©sentait 50 % de l’huile de tournesol, 18 % de l’orge, 16 % de la production mondiale de ma√Įs et 12 % du bl√©. En 2021, les agriculteurs ukrainiens ont sem√© pr√®s de 17 millions d’hectares de cultures de printemps, soit plus que la superficie combin√©e de l’Autriche et de la Tch√©coslovaquie. L’ann√©e derni√®re, ce chiffre √©tait en baisse de pr√®s d’un quart (22 %). Et il ne s’agit pas seulement d’une question de baisse de la production sur le terrain. L’acheminement des produits hors du pays vers les march√©s internationaux a √©t√© entrav√© par les navires militaires russes qui bloquent les ports de la mer Noire, tandis que les lignes de transport int√©rieur vers les points d’exportation ont souvent √©t√© interrompues.

Ainsi, la guerre ayant perturb√© les lignes d’approvisionnement et rendu les exportations moins fiables et plus difficiles √† assurer, le prix des denr√©es alimentaires a augment√©, alors qu’il √©tait d√©j√† √† son niveau le plus √©lev√© depuis dix ans.

La tempête parfaite

Le conflit a √©galement fait exploser les prix de l’√©nergie. D√©j√† acc√©l√©r√©es en raison d’une √©conomie chancelante apr√®s le ralentissement d√Ľ √† la pand√©mie, elles ont encore augment√© apr√®s l’invasion, car les interdictions d’exportation ont priv√© l’approvisionnement mondial de gaz, de charbon et de trois millions de barils de p√©trole russe par jour. Cette temp√™te parfaite a fait grimper les taux d’int√©r√™t qui √©taient rest√©s statiques pendant des ann√©es et a fait grimper l’inflation en fl√®che, cr√©ant une crise aigu√ę du co√Ľt de la vie.

 

L’industrie alimentaire et des boissons n’est pas √©trang√®re aux changements constants. Les comportements des consommateurs √©voluent rapidement, les fabricants et les d√©taillants sont sans cesse soumis √† de nouvelles exigences, alors qu’un public de plus en plus sophistiqu√© et soucieux de l’√©thique est de plus en plus conscient de l’importance de ses d√©cisions d’achat – sur leurs r√©sultats personnels, la soci√©t√©, la l√©gislation et la plan√®te. Il peut s’agir d’acheteurs d√©sireux de manger plus sainement, de prot√©ger l’environnement ou d’exprimer leurs pr√©occupations √† l’√©gard de l’√©levage industriel et, plus g√©n√©ralement, du bien-√™tre des animaux.

Ainsi, de nombreux acteurs de l’industrie alimentaire ont anticip√© les changements qui pourraient survenir avec le d√©but d’une guerre en Ukraine. Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu de d√©fis √† relever. Alors que le comportement et les intentions des consommateurs font l’objet d’un suivi assidu qui permet d’√©tablir des pr√©visions fiables sur les tendances √† venir, un conflit majeur en Europe, suffisamment important pour choquer les march√©s internationaux, est sans pr√©c√©dent depuis pr√®s de 80 ans – et il s’est d√©roul√© rapidement.

En raison de l’augmentation rapide du co√Ľt de la vie – alimentation, v√™tements, √©nergie, transports, achats importants, pr√™ts hypoth√©caires et loyers – les acheteurs sont plus prudents et plus judicieux dans leurs d√©penses et dans leur fr√©quence. La fid√©lit√© des clients s’est fortement √©rod√©e : si un supermarch√© n’a pas de ligne, les clients iront ailleurs ; si une marque dispara√ģt ou n’est disponible que sporadiquement, ils passeront √† une autre sans h√©siter.

Cela signifie qu’il incombe aux producteurs de denr√©es alimentaires de maintenir la livraison des produits n√©cessaires pour garantir que les d√©taillants obtiennent ce dont ils ont besoin, quand ils en ont besoin, en quantit√©s suffisantes pour fid√©liser la client√®le.

Maintien de l’offre

Nous devons donc √™tre particuli√®rement vigilants quant √† la s√©curit√© de nos cha√ģnes d’approvisionnement en mati√®res premi√®res. Un syst√®me de gestion logistique s√Ľr est l’un des plus grands atouts qu’un fabricant puisse avoir. Comprendre comment r√©pondre aux demandes du march√© dans un contexte de perturbation est donc devenu une priorit√© absolue pour nous tous.

Nous avons √©galement d√Ľ nous interroger sur la fiabilit√© de nos lignes d’approvisionnement, qui ont chang√© en raison du conflit. Tout comme notre entreprise a d√Ľ revoir ses priorit√©s en mati√®re de fonctions op√©rationnelles, il en a √©t√© de m√™me pour nos fournisseurs, ce qui a eu un effet d’entra√ģnement qui a fait grimper les taux d’inflation en fl√®che.

Les fabricants souples et adaptables ont compris que le raccourcissement et la r√©duction de la complexit√© de leurs cha√ģnes d’approvisionnement permettraient √† leurs organisations de se pr√©munir contre les dommages caus√©s par la guerre. Un moyen tr√®s efficace d’y parvenir est d’accro√ģtre l’approvisionnement local – en s’adressant davantage √† nos fournisseurs proches, r√©gionaux et britanniques, ainsi qu’en augmentant le nombre de commer√ßants britanniques.

La r√©duction de la distance parcourue par les mati√®res premi√®res ne garantit pas seulement l’avenir imm√©diat et √† long terme de la cha√ģne d’approvisionnement d’un fabricant de produits alimentaires. Il r√©duit √©galement le nombre de kilom√®tres parcourus dans les airs et sur la route, ce qui renforce consid√©rablement la protection de l’environnement et permet de r√©aliser d’importantes √©conomies sur les co√Ľts de transport, ce qui est important pour maintenir le prix des produits finis √† un niveau aussi comp√©titif que possible. En outre, la fiabilit√© des livraisons d’ingr√©dients que nous avons √©tablie nous a permis d’accro√ģtre nos stocks afin de mieux r√©sister √† la poursuite du conflit.

L’union fait la force

Tout en nous tournant vers un approvisionnement plus local en matières premières, nous avons également cherché à renforcer les relations que nous entretenons avec nos fournisseurs. Ensemble, nous avons pu contribuer à sécuriser nos organisations et à travailler en étroite collaboration pour que les relations soient profitables à toutes les parties.

Par exemple, le fait d’exploiter les connaissances et les conseils des fournisseurs sur la dynamique du march√© nous a souvent aid√©s √† anticiper et √† √©viter les probl√®mes ou √† tirer parti des opportunit√©s pr√©vues. En outre, de nombreux fabricants ont introduit davantage de livraisons “juste √† temps” en provenance de fournisseurs locaux, ce qui leur a permis de r√©duire les co√Ľts de stockage et d’augmenter la rotation des stocks. C’est √©galement important s’ils ont des contraintes d’espace ou d’autres raisons op√©rationnelles de ne pas conserver de grandes quantit√©s de stock.

Il ne fait aucun doute que le conflit en Europe a impos√© des restrictions massives √† l’approvisionnement du monde en mati√®res premi√®res essentielles. L’industrie sans doute la plus importante qui soit – la fabrication de produits alimentaires et de boissons – s’est adapt√©e rapidement et efficacement et a r√©ussi √† fonctionner dans un √©cosyst√®me beaucoup plus tendu qu’il y a un an √† peine.

La collaboration, l’√©tablissement de relations et la volont√© d’aider les coll√®gues, y compris les concurrents, ont √©t√© essentiels pour maintenir les rayons bien garnis et se pr√©munir autant que possible contre la hausse des prix. Les producteurs et leurs fournisseurs ont fait preuve d’inventivit√© et d’ing√©niosit√© tout au long du conflit ukrainien et imaginent de nouvelles fa√ßons de relever les d√©fis et de faire face √† l’incertitude. Le monde a chang√©, mais leur d√©termination √† faire le maximum pour leurs acheteurs et leurs clients finaux n’a pas chang√©.